Avant j'avais l'ADSL...

... mais ça c'était avant ! Depuis plusieurs mois j'ai changé d'accès Internet.

Avant de présenter la solution retenue et les nouvelles performances, un petit bilan de l'ancienne liaison ADSL va être présenté pour pouvoir comparer.

Etat des lieux pour l'ADSL

Caractéristique de la ligne

Les données physiques de la ligne sont les suivantes (obtenues sur degrouptest) :

  • longueur de ligne : 5745 mètres
  • affaiblissement théorique :  59.1735dB

Temps de connexion (ping)

La commande ping permet de mesurer le temps-d'aller retour en un serveur et un client. Pour que la mesure soit (à peu près fiable) il est nécessaire de la faire plusieurs fois vers un serveur performant. J'ai utilisé ping -c 50 www.google.fr qui effectue 50 mesures vers un serveur Google. A la fin du test le résultat est présenté de la manière suivante :

L'aller retour entre mon ordinateur et Google est donc d'environ 65 milisecondes.

Débit moyen en téléchargement

De nombreux tests en ligne existent mais je préfère un test avec une application "de tous les jours". J'ai choisi de faire un téléchargement en FTP avec le client de la machine. La source est un dépôt Debian de chez Proxad (donc le réseau Free qui n'est pas celui de mon opérateur ADSL). La commande est assez simple (une fois que l'on a l'arborescence des fichiers) :

Après les échanges de politesses entre le serveur et le client le téléchargement commence, on attend que la vitesse se stabilise et on regarde le résultat (une série de CTRL+C permet d'interrompre pour éviter de prendre trop de temps).

Le débit moyen est donc de 85 KiB ce qui fait plus pitié qu'envie !

Inscription et installation

A l'heure où je rédige ces lignes, les offres ont changées donc elles sont difficilement comparable (entre celle que j'ai souscrite et celles actuellement disponibles). J'ai retenu une offre qui comprend un temps de téléchargement libre hors quotas de 23h à 7h. L'offre comprend aussi un forfait téléphonique ainsi qu'une tête satellite pour la télévision.

Installation de l'antenne

Le kit antenne est simple à assembler, la documentation est bien faite. L'antenne est monumentale (rien à voir avec la petite parabole pour la TV !) : 12 kg. Il faut prévoir une fixation soit murale, soit de terrasse... Et c'est là que les problèmes sont apparus (par ma faute...) !

L'assemblage de la parabole est assez simple, c'est un gros Mécano. Dans la documentation, Nordnet précise qu'il faut prévoir une fixation assez solide (d'un gros diamètre, de mémoire 80 mm). Dans le magasin de bricolage du coin, je n'ai trouvé que des fixation de parabole TV de diamètre standard, j'en ai quand même acheté une... L'installation sur la façade Sud de la maison à demandé une bonne échelle, un perforateur puissant, des chevilles, des tire-fonds,...

J'ai ensuite essayé de régler la parabole sans succès pendant une paire d'heures ! J'ai finit par prendre rendez-vous avec un antenniste qui à remplacé ma fixation (en m'expliquant que mes problèmes étaient liés à une fixation trop faible) par une version bien plus solide, bridée de tous les côtés. Après l'installation nous avons réalisé le réglage ensemble, lui au dessus de son échelle et moi devant le PC pour lire les valeurs résultantes.

Pour finir, nous avons fait un test de débit sur Internet et vérifier que tout était OK. Le détail des tests est présenté ci-dessous.

L'installation a pris un plus de 2 heures et a été facturée 214 €. Nous n'avons pas installé la tête télévision car je n'en avais pas le besoin.

Temps de connexion (ping)

On refait la manip' précédente et là c'est le drame !

Il n'y a rien de bien surprenant si on considère la distance entre le satellite et la Terre et la vitesse de la lumière (le ping fait faire 2 aller-retours au signal) :

t = \frac{4*36000}{300000} \approx 480 ms.

Débit moyen en téléchargement

Comme précédemment, on fait un téléchargement en FTP de l'image Debian et le  résultat est bien différent :

Le débit moyen est de 1,52 MiBi !

Pendant une semaine j'ai fait tourner un script avec une tâche  cron pour mesurer l'évolution du débit pendant une semaine. Entre 22h00 et 7h00 toutes les 5 minutes, sinon toute les heures. Le script de téléchargement n'a aucune priorité par rapport au reste du réseaux, donc dans certains cas la mesure est plus faible que la réalité (si un autre poste télécharge en même temps).

Débit sur une semaine

Le débit est très souvent supérieur à 1MiBi/sec, il n'y a qu'en soirée que le débit descend vers 500 kibi/sec.

Zoom sur 2 jours

Quotas

L'offre que j'ai choisie est associée à un quota de 20 Go c'est assez conséquent. Mais comme le débit est très élevée (2 Mo/s sur des gros téléchargement) ce quota ne correspond finalement qu'à \frac{20GiB}{1.52 MiB/s} \approx 4 h à plein débit ! Grosso-modo pour tenir le quota il ne faut pas dépasser les 650 MiB par jour. Le quota compte à la fois le débit montant et descendant.

Bilan

Prendre l'habitude de regarder le volume de données échangées pour éviter de se retrouver bridé en fin de mois. De même reporter les gros téléchargement après 23h (dans l'offre Max, de 23h à 7h c'est open-bar, pas de quotas !) pour ça aria2 fait parfaitement le boulot avec une tache cron.

Après quelques mois j'ai augmenté mon forfait car mon serveur de cloud (seafile) installé à la maison consommait trop de forfait.

Ca fait maintenant 18 mois que j'utilise avec succès cette solution d'accès à Internet pour remplacer l'ADSL, la seule limite est évidement le ping pour lequel il n'y a aucune solution. Dans quelques années (d'ici 2018), un DSLAM devrait être installé dans ma commune pour une monté en débit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *